Architectures célestes, 2015
Mine à l'huile sur cartons 4 plis
102 x 102 cm

Des architectures mouvantes et improbables, déterminées par la position des étoiles lors des équinoxes et des solstices annuels.

Texte d'Anaïs Castro pour Moving Still / Still Moving

Dans sa série Architectures célestes, Caroline Cloutier cartographie l’emplacement des étoiles des milliers d’années après leur disparition. Sur ses grands formats, Cloutier réalise des cartes du ciel qui illustrent la position des étoiles lors des équinoxes et des solstices annuels, alors que les plus petits offrent des portraits de diverses constellations. Ces illustrations architecturales mouvantes et improbables semblent indiquer que ce que l’on voit n’est parfois qu’une version anachronique du présent.

In her series Architectures célestes (celestial architectures) Caroline Cloutier maps the placement of the stars billions of years after their disappearance. In her larger architectural drawings, Cloutier illustrates the position of the stars at various moments of the year: equinoxes and solstices and her smaller works portrays various chosen constellations. These moving and improbable architectural drawings seem to reveal that what we see is sometimes only the representation of an anachronistic present.


Solstice d'hiver 2014 


Équinoxe d'automne 2014 


Solstice d'été 2014 


Équinoxe de printemps 2014